FANDOM


Shavadais

Planète : Simarka (P3X-593) Niveau technologique : Faible Niveau de la menace : Faible Aspect : Asiatique Durée de vie : Environ 65 ans. Communication : Dialectes tribaux.


Présentation :

Les Shavadaïs, ou Peuple de la Steppe, sont une des tribus vivants sur Simarka (P3X-593). C'est un peuple à la culture et aux traditions très ancrés. Ils vivent essentiellement de l'agriculture bien qu'ils leurs arrive parfois de commercer avec les tribus voisines. Leur niveau technologique est faible. Ils sont à un stade de développement proche du moyen-âge terrien.


Histoire :

Les Shavadaï, ainsi que les autres peuples de la planète ont été amenés sur Simarka il y a bien longtemps par le Goa'uld Raiden.  Raiden n'a jamais atteint le rang Grand Maître, bien qu'il possédait à l'époque, un petit empire dans la Voie Lactée. Sur Terre, il aurait empêché les Mongols d'envahir le Japon en 1274 et 1281. Ce sont les prisonniers mongols de ces deux invasions ratés que le Goa'uld Raiden envoya en exil sur la planète Simarka afin de le servir. 

Depuis, la société n'a que très peu changé. Les descendants mongols se sont divisés petit à petit en plusieurs peuplades et se sont déclaré la guerre, ont commercé, se sont de nouveau séparé et se sont refait la guerre.

En 1997, une équipe du SGC, SG-1, a rencontré les Shavadaïs. Leur contact sur place était Moughal, Abu, Nya et Turghan.


Culture : 

Leur société est patriarcale. La femme est la propriété de l'homme, elle n'a aucun droit et ne doit sa vie qu'à l'homme qui la possède. Les femmes doivent se couvrir le visage et le corps et ne doivent en aucun cas adresser la parole à un homme sans la permission de celui ci. Les Shavadaïs traitaient leurs femmes comme des propriétés pour, d'après eux, les protéger des mauvais esprits. Les lois ont ainsi été faites pour les maintenir sous contrôle par la répression. Certains Shavadaï, comme Moughal, ont vu les erreurs des anciennes coutumes et ont plus de respect pour leur femmes. 

Après le passage de SG-1 et grâce à l'influence d'une femme de l'équipe terrienne, la condition des femmes s'améliora quelque peu au sein des Shavadaïs. 


Habitat :

Les Shavadaïs vivent sous des tentes spacieuses formées en tissus de poil de yack tendus. Ces habitats de fortunes ont été hérité de leur ancien mode de vie nomade. La température tempérée de la planète les a toujours conforté dans ce choix. De plus, ces lieux de vies peuvent être agrandis très rapidement pour pouvoir héberger une dizaine de personne en plus. Il suffit de rajouter un piquet et de tiret une nouvelle toile qui viendra s'accrocher sur les précédentes. La tradition veut que tout la famille sur plusieurs générations vivent sous la même tente. 


Habillement :

Les Shavadaïs portent de longues tuniques sur des jupes ou un pantalon. Ils aiment les vêtements très colorés qu'ils obtiennent avec des teintures à base de plantes diverses. Les femmes doivent se couvrir le visage et les cheveux avec des voiles. Les femmes expriment leur féminité par la délicatesse du tissu qui compose leur voile ainsi que par les parures dorées que peuvent arborer certaines, plus aisées.



Auteur : Thena Khoomi