FANDOM


Niveau technologique : avancé

Niveau de menace (contre la Terre) : faible

Planète d'origine : nom inconnu

Généralités Edit

Le SDT ne sait que peu de choses sur les Racuniens. Ceux-ci constituent une civilisation de type phytomorphe à apparence humanoïde, avec des capacités technologiques a priori très développées dans le domaine de la manipulation génétique des plantes. Il semble qu'ils ne contrôlaient qu'une seule planète.

De fait, le seul fondement concernant l'existence et l'histoire de cette race repose actuellement sur le compte rendu d'un agent du JPS, la militaire Siana Elemanquia. Les autres preuves ne sont à l'heure actuelle qu'indirectes.

Biologie Edit

Les Racuniens apparaissent comme des êtres humanoïdes et d'origine probablement végétale.

Capacités technologiques Edit

Les Racuniens sont capables de manipuler le génome des plantes et d'y introduire une conscience capable d'actions et de réactions, ainsi que de réflexion (il semblerait que cette conscience soit une copie partielle de celle de scientifiques Racuniens).

D'après les relevés réalisés par JP-6 sur leur planète d'origine, il semblerait également que les Racuniens disposaient de l'énergie nucléaire, ou d'une forme d'énergie rayonnante semblable. Des taux de radiation significatifs ont ainsi été relevés à proximité d'un bâtiment qualifié de "centrale nucléaire".

Histoire Edit

Les Racuniens semblaient constituer une civilisation florissante (au sens propre comme au sens imagé) et pacifique.

A une date inconnue, située probablement en 2016 ou durant le premier semestre 2017, les armées du Goa'Uld Tonatiuh déferlèrent sur leur planète et, au terme d'une attaque fulgurante, réduisirent les Racuniens en esclavage avant de les transférer vers les chantiers spatiaux de leur maître, ou abattirent ceux résistèrent. Il apparaît qu'un Goa'Uld était présent lors de l'assaut, probablement Tonatiuh lui-même.

Lors d'une de ses missions, l'équipe JP-6 se rendit sur la planète des Racuniens, et rapporta un échantillon de plante (a priori résistante aux radiations) au JPS, ce qui conduisit à une tentative de destruction de la station terrienne et à la prise de conscience par le SDT de l'existence de la civilisation racunienne.

Tentative de destruction du JPS Edit

L'échantillon rapporté par JPS et stocké dans un laboratoire hors de sa boîte de confinement constituait une arme de nature biologique, qui s'activa le 19 juin 2017.

La plante, utilisant pour se développer l'énergie et l'oxygène du JPS, poussa à une vitesse tout à fait exponentielle, utilisant un acide de nature indéterminée pour passer au travers des parois de métal du JPS et l'envahir. Le commandement du JPS (Aeryn Sincet) donna l'ordre d'évacuer et verrouiller la station et de procéder à la coupure des sources énergétiques (y compris les générateurs de gravité artificielle) et des systèmes de ventilation, seul le personnel indispensable restant sur place en combinaisons de protection milieu hostile. Il fut constaté que la plante ralentissait, voire cessait, de se développer dans un milieu où elle ne pouvait se nourrir.

Les tentatives plus physiques, menées juste avant la coupure générale de l'alimentation, furent au contraire de flagrants échecs : plusieurs agents du SDT furent blessés par des projections acides émanant des coupures causées à la plante par du matériel de découpage. Le caporal Siana Elemanquia (JP-1) fut même parasitée par une excroissance de la plante et placée sous son contrôle : la plante s'exprimait à travers cette militaire aux autres agents du SDT présents.

Finalement, après des heures d'affrontement, la plante se retira d'elle-même et se flétrit, libérant la station qui fut rapidement remise sous alimentation. Les pertes du SDT furent de trois blessés par la plante (dont Elemanquia) et de plusieurs blessés légers du fait d'accidents survenus pendant le temps de coupure de la gravité artificielle.

Echange du caporal Siana Elemanquia avec la conscience intégrée Edit

L'agent témoigna que, durant le temps où elle fut sous contrôle de l'arme, elle fut plongée dans un monde amical, hors de conscience du temps s'écoulant réellement. L'arme-plante utilisa les souvenirs de l'agent pour la placer dans un univers connu et agréable, la rendant ignorante de l'existence du Programme.

Toutefois, des incohérences apparurent à l'agent, qui fut finalement confronté à la "conscience" intégrée à l'arme-plante. Cette conscience se présenta elle-même comme étant "Iglodsia Floricus", et exposa l'existence des Racuniens et le but de leur arme génétiquement modifiée à l'agent.

Il semblerait que cette "conscience" était non seulement en mesure de manipuler et de connaître les pensées, la mémoire et les connaissances de l'agent (pas à volonté, celle-ci ayant constaté d'elle-même des incohérences) ; mais aussi capable de percevoir des éléments extérieurs (en l'occurrence, l'attaque du JPS contre les chantiers spatiaux de Tonatiuh) : en effet, l'agent indique que c'est cette connaissance d'éléments extérieurs, qu'elle-même ignorait au moment de sa prise de contrôle par l'arme racunienne, qui convainquit celle-ci de se désactiver. Le JPS n'est toujours pas en mesure d'indiquer si l'arme racunienne a utilisé un branchement au système informatiques de la station ou si elle a procédé à un renseignement "direct" contre les agents présents sur la station pour obtenir ces informations.

La conscience de l'arme indiqua à l'agent qu'elle avait mené cette attaque par erreur, confondant les unités du SDT avec les armées de Tonatiuh (pour mémoire, les troupes du Goa'Uld sont composées de soldats humains, ce qui peut expliquer la confusion) et la présence de "Goa'Ulds" (en fait, une Tok'Ra) à bord du JPS.

Auteur : Siana Elemanquia

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.