FANDOM


Narisiens

Les Narisiens sont une civilisation humaine originaire de Narisa, une lune orbitant autour d'une géante gazeuse elle-même en orbite autour de trois étoiles situées dans le galaxie de Armeria Videums connue chez les Terriens sous le nom de PGC 6830 ou encore sous le nom de Galaxie Naine du Phénix.


Biologie
Edit

Les Narisiens sont des Humains, ils ont donc les mêmes caractéristiques anatomiques et morphologiques que les Terriens. Ainsi, ils ont physiologie aussi résistante, une disposition interne et une méthode de reproduction identique aux mammifères bipèdes que sont les Terriens. Ils sont donc aussi fort, rapide, agile et résistant que ces derniers.

Il y a cependant quelques différences. Leur ADN révèle une moins grande diversité génétique que les Terriens, notamment en raison d'un métissage assumé depuis bien plus longtemps que sur Terre. Ainsi les blonds naturels sont devenu rare que le sont les roux chez les Terriens par exemple. On note également que le gène ATA (Ancient Technology Activation) est naturellement plus présent que chez les Terriens. Les Narisiens vivent en moyenne 200 ans, les progrès de la médecine ayant augmenter leur espérance de vie et vaincu une très grande majorité des maladies affligeant d'autres peuples humains dont les Terriens comme les cancers, les MST, Alzheimer ou encore la plupart des allergies et le rhume (qui fut ironiquement l'une des maladies les plus difficiles à vaincre). Elle permet également une thérapie génique, permettant de "gommer" purement et simplement les maladies ou malformations génétiques et les prédispositions génétiques à certaines maladies comme la myopie ou l'obésité.

Malgré leur espérance de vie plus longue, les Narisiens arrivent à maturité à l'âge de 18 ans, ce qui correspond généralement, en plus de la maturité légale, à la fin de leur cursus scolaire minimum avant d'entrer dans la vie professionnelle ou de commencer une formation académique.


Histoire
Edit

Origine Edit

Il y a environ 10 000 ans, les Anciens revinrent dans la Voie Lactée après leur défaite contre les Wraiths. Alors que la majorité d'entre eux décidèrent de rester sur Terre, un groupe d'Anciens, baptisé Renascentus (un terme signifiant "Renaissant" en ancien) décida au contraire de ne pas se laisser aller au fatalisme et décida de reconstruire leur civilisation. S'installant dans une autre galaxie, loin des autres Anciens qui avec l'Ascension pourraient les forcer à renoncer à leur convictions, ils colonisèrent de nombreux mondes, mais au fil des siècles, ils durent admettre l'évidence : leur époque était révolue depuis longtemps déjà. D'un commun accord, ils décidèrent de suivre l'exemple de leur confrère et d'effectuer l'Ascension, mais avant cela, ils voulaient laisser un héritage, s'assurer que les traces de leurs existences ne se perdent pas dans les méandres du temps et des aléas de l'Univers, et que ce qu'ils laisseront après eux n'aient pas une influence néfaste sur d'autres civilisations qui les découvrirons dans un futur plus ou moins éloigné.

Comme à l'époque de la découverte de Terra ou de la colonisation de Pégase, ils décidèrent de « réitérer » l'expérience qui vit la création de l'Humanité. À l'inverse de la galaxie de Pégase, ils n'apportèrent la vie humaine que sur une seule planète rigoureusement sélectionnée et à l'inverse de la Terre, ces Humains ne seraient pas délaissés, mais guidés afin d'un faire « leur héritier ». Pour cela, ils décidèrent de faire place nette dans la galaxie. De leur exploration de cette dernière, ils découvrirent plusieurs civilisations, certaines avancées, d'autres non. Pour éviter que leurs « enfants » ne soient sous la menace d'une autre culture, ils décidèrent d'opter pour la prévention et après une longue période d'études où tous le savoir scientifique, technique et culturelle de ces civilisations fut archivée, ils décidèrent purement et simplement de les exterminer en usant de différents artifices. Une pandémie pour l'une, une incitation à la guerre totale entre deux civilisations jusqu'à ce qu'elles s'annihilent mutuellement pour d'autres, un astéroïde dévié pour une civilisation n'ayant pas encore maîtriser le vol spatial... Un véritable génocide galactique que les Renascentus estimèrent comme l'acte le plus abjecte de toute l'histoire des Anciens... mais malheureusement nécessaire pour la réussite de leur projet. Une fois cette opération effectuée, ils se concentrèrent sur la création et l'éducation en elle-même de ces Humains.

Narisia

Ainsi naquirent les Narisiens, un groupe d'Humains qui fut « influencer » par les Renascentus qui les avaient créer afin d'acquérir rapidement une mentalité et moralité similaire à la leur. Avec le temps, ces Renascentus moururent et/ou effectuèrent l'Ascension, laissant les Narisiens seuls qui, en bon élève, suivirent les pistes balisées par leur créateurs sans se douter de leur réel origine jusqu'à récemment et surtout du sacrifice qu'a subit la galaxie pour permettre leur avènement.

Développement Edit

Grâce à ces enseignements, les Narisiens se développèrent rapidement pendant 6 000 ans jusqu'à être en mesure d'envoyer l'un des leurs en orbite autour de leur monde le 18 juin de l'an 1061 selon le calendrier terrien. Douze ans plus tard, les Narisiens lancèrent leur première expédition habité sur la lune la plus proche de Narisa. À l'occasion du centenaire de cette événement, le 30 novembre 1169, la première colonie permanente fut fondée sur cette même lune. En l'an 1220, l'ensemble des lunes auquel appartient Narisa ainsi que la planète la plus proche étaient colonisées. Soixante plus tard, l'ensemble du système solaire narisien fut colonisée. Ils commencèrent également de nombreuse expéditions extrasolaire, d'abords via des sondes, puis habitées. Toutefois, la technologie de déplacement plus rapide que la lumière étant encore de la science fiction à l'époque, les voyages duraient des années et les équipages étaient plongées en état de stase. 

Narisia-0

La situation n'évolua pas malgré la découverte de mondes capable d'abriter la vie. En effet, l'absence d'un moyen de déplacement rapide vers ces derniers empêcha tout réel développement colonial. Ce n'est que le 2 février 1339 que le vent du changement souffla avec le développement du premier moyen de déplacement supraluminique. En 1343, la première colonie extrasolaire fut créer. Le déplacement supraluminique connut une évolution rapide si bien qu'en 1438, la cinquième colonie extrasolaire fut fondée.  

Remise En question Edit

Après des siècles d'exploration spatiales, les Narisiens n'avaient toujours pas rencontrés une autre forme de vie intelligente que la leur. Ils connaissent des planètes avec une biosphère aussi riche que leur monde, apte à accueillir une population importante, mais ils ne trouvèrent aucune trace présente ou passé d'une autre civilisation. Cela semblait trancher avec les événements qu'ils connaissaient.

Leur légendes disaient en effet que les Narisiens furent créés et guidés par une civilisation très puissante mais mourante, les Renascentus, afin de devenir leur héritier. La légende rejoignit la réalité longtemps avant la colonisation spatiale quand les Narisiens décodèrent leur code génétique et commença le séquençage de l'ADN des formes de vie de Narisa. Ils découvrirent que leur race ne possédait aucun lien génétique avec la biosphère de Narisa. Preuve donc qu'ils n'étaient pas originaire de ce monde qui n'était qu'une « terre d'adoption ». Pourtant, avec des signes aussi manifeste attestant qu'ils n'étaient pas seuls dans l'Univers, ils n'avaient toujours pas trouvés des traces d'autres civilisations, même éteintes, dans l'espace.

La réponse apparut en 1558 quand les Narisiens franchirent la « bulle des 100 », une région formant une sphère de 100 années-lumière en partant de Narisa. La planète habitable la plus proche présenta des traces d'occupation. Une civilisation au moins aussi avancée que la leur, mais éteinte, visiblement en raison d'une guerre oubliée. Prenant cela comme un avertissement, l'expansion spatiale fut ralentie. Elle se poursuivit néanmoins, découvrant de nombreuses ruines sur leur route. Des civilisations plus ou moins avancées qui disparurent sous diverses causes. Guerre extraterrestre, cataclysme écologique, astéroïde, épisode volcanique, ère glaciaire, guerre nucléaire, pandémie... Les raisons étaient aussi nombreuses que les ruines découvertes. Ces événements confortèrent une fois de plus les vieilles légendes disant que les « Renascentus  protégèrent les Narisiens d'un univers en plein chaos ». Sachant désormais que d'autres civilisations peuvent exister, les Narisiens furent toutefois attristée de savoir qu'ils étaient apparemment la seule encore existante ce qui modifia leur vision de l'Univers.

Ruine narisia

La Porte Des Étoiles Edit

Au cours des siècles suivants, parmi les ruines des plusieurs civilisations, les Narisiens découvrirent les restes d'installations Renascentus parfaitement bien conservée pour leur âge. Parmi les installations découvertes, ils découvrirent entre autre des stations de recherches biologiques, des colonies de peuplement, des avant postes miniers ou encore des chantiers spatiaux. Des preuves attestant de la présence massive des Anciens dans la galaxie.

Cependant, la plupart ne semblaient être que des avant-postes d'observation d'autant plus qu'ils se trouvaient dans le même système qu'une planète habitable présentant des traces de civilisation. Ils découvrirent que les données récoltées étaient envoyées vers une étoile se trouvant dans un secteur inexploré de leur galaxie.

En 1995, l'Ourania, vaisseau commandé par l'exploratrice Aynira Leyva fut mandaté par le gouvernement narisien pour explorer ce système lointain. Elle y découvrit une planète attestant invariablement d'une présence renacentus avec des ruines recouvrant toute la surface, peut être même leur capitale. Parmi ces dernières, elle découvrit la porte des étoiles qui était pensée pour être une œuvre d'art ou encore une icône religieuse. Les bases de données encore opérationnelles finirent par indiquer son utilité avec les années suivantes au milieu de kilomètres d'informations sur les Renascentus, même s'il fut annoncé qu'une copie de ces données en compagnie de bien d'autres encore inconnues avaient été relocalisée ailleurs dans le système de Narisa, sonnant le début d'une vague d'exploration dans le système d'origine des Narisiens.

Porte10

Une dizaine d'avant-postes d'observations furent déjà découverts dans les lunes et les planètes proches quant les Narisiens parvinrent à faire fonctionner la porte en 2015 après la construction d'un complexe pour abriter la porte d'entrée vers des mondes potentiellement hostile et une sélection d'adresses potentielle. Aynira Leyva, à qui la découverte de la porte fut attribuée fut la première à être désignée pour l'utiliser, amenant à la découverte de la Voie Lactée et de la Terre.

Relation Avec La Voie Lactée Edit

Aynira Leyva débarqua ainsi dans la Voie Lactée, plus précisément sur la planète Chulak. Elle ne tarda pas longtemps à faire la rencontre des Jaffas qui l'accueillit pacifiquement malgré la barrière de la langue. Toutefois, ces Jaffas étaient atteint d'une épidémie les changeant peu à peu en bêtes enragées. Le DHD ayant été endommagé par ses derniers, elle était coincée sur la planète. Elle parvint tout de même à survivre pendant plusieurs semaines jusqu'à ce que la première équipe JP n'arrive sur la planète pour tenter de renouer un contact entre la Terre et ses anciens alliés.

L'équipe parvint à revenir sur Terre avec elle où elle subit un interrogatoire associé à de la quasi torture de la part d'un SDT encore très inexpérimenté et méfiant envers les extraterrestres. Elle fut finalement relâchée et renvoyée chez elle. Sur Narisa, la nouvelle fit l'effet d'une bombe. Les Narisiens avaient enfin rencontrés une autre civilisation. Même si le premier contact fut très tendue, le gouvernement accepta la proposition d'Aynira de poursuivre les relations avec la Terre, ces derniers semblant en savoir énormément sur les Anciens et disposait d'une culture très complexe malgré leurs airs un peu... "rustre".

C'est ainsi qu'Aynira fut envoyée sur Terre en tant qu'ambassadrice. Elle fut rapidement intégrée au personnel du SDT et à la fin de l'année 2016, les Narisiens et les Terriens signèrent officiellement une alliance entre les deux parties. Entre temps, les Narisiens entrèrent en contact avec d'autres civilisations de la Voie Lactée, notamment les Jaffas et les Hebridans. Si on ne peux pas encore parler d'alliance avec ces nouvelles factions, les relations restent cordiales à défaut d'être amicale, même si la situation tend à évoluer positivement.

Découvertes Et Précurseurs Edit

Grâce à une mission conjointe menée dans la Voie Lactée entre les Terriens et les Narisiens, ces derniers en découvrirent davantage sur l'origine des Renascentus. Ils découvrirent également un artefact extraterrestre dont l'âge était antérieure à l'Univers lui-même et possédant une technologie qui violait allégrement toute les lois de la physique. Cette mission découvrit que les Renascentus pensait que la véritable destinée des Anciens étaient de rencontrer les créateurs de cet artefact qui de toute évidence, avait créer l'Univers pour des raisons inconnues et qu'ils continuaient aujourd'hui encore à observer leur création. Les autres Anciens n'étant pas d'accord, les Renascentus quittèrent la Voie Lactée pour mener leur recherche libre de toute interférence tout en tentant une ultime tentative de rebâtir leur civilisation.

Cette mission permit également de découvrir sur Narisa une Cité des Anciens cachés dans une grotte sous-marine. Portant le nom d'Arcadis, elle était la véritable capitale des Renascentus. En l'explorant, les Narisiens découvrirent également le génocide qu'avait fait les Renascentus pour qu'ils puissent se développer. Cela mit à mal leurs croyances sur leurs créateurs, qu'ils jugeaient si sage qu'ils ne s'abaisseraient jamais à une telle chose, mais surtout ils eurent du mal a accepter que leur existence même provoqua une telle vague de mort et de destruction dans une galaxie autrefois pleine de vie. Toutefois, ils parvinrent à l'accepter et l'assumer, même si la nouvelle est encore assez dure à croire aujourd'hui encore pour la plupart d'entre eux.

Les Narisiens reprirent alors davantage leurs explorations dans des régions en dehors du territoire renascentus et découvrirent à leur plus grande joie, l'existence de plusieurs civilisations primitives. Trois théories s'opposèrent : Soit les Renascentus avaient "oubliés" de les exterminer car ne s'étant pas aventurés dans ces parties de la galaxie. Soit elles avaient étaient volontairement épargnées car n'étant considérées alors comme une future menace potentielle pour les Narisiens. Toutefois, la théorie la plus probable est que ces civilisations se sont développées après le génocide galactique. Même si la prise de contact est pour l'instant proscrite, le gouvernement narisien autorisa la mise en place de plusieurs postes d'observations afin d'étudier ces nouvelles civilisations en toute discrétion.

Des Projets Pour L'Avenir Edit

En plus de l'exploration de leur galaxie dans la plus grande vague exploratoire de leur histoire, les Narisiens tentent également d'en savoir davantage sur leurs créateurs et sur la raison de leur présence dans cette galaxie : Ceux qu'ils ont nommés les "Précurseurs". Ils montrent également un intérêt toujours croissant envers la Voie Lactée dont les bruits de couloirs font état d'une tentative future d'une implantation durable dans ce qui serait la première tentative de colonisation extragalactique, mais le gouvernement n'a encore rien annoncé allant dans ce sens. Avec la menace des Goa'ulds et plus particulièrement de Tonatiuh, ce projet risquerait fort de ne pas voir le jour avant longtemps.


Culture
Edit

Décrire la culture narisienne dans son ensemble de façon concise est assez difficile tant elle est développée. Cependant on retrouve divers éléments qui permettent d'établir une base commune sous la forme de deux piliers sur lesquelles reposent les autres facettes de la culture narisienne. 

L'Hédonisme Edit

Le premier pilier de la culture narisienne est l'hédonisme, une philosophie de vie promouvant la recherche du bonheur et du plaisir qu'ils soit individuel ou collectif. Cela se traduit surtout par une société largement plus extrovertie que sur Terre et assez dénuée de tabous notamment dans les domaines liées à l'hédonisme telle que les arts, les relations sociales ou encore la sexualité qu'ils abordent sans gêne ou contrainte et qui occupent une grande importance dans leur société.

Les Narisiens ne parviennent à dissocier les concepts d'amour et de sexualité qu'à de très rares occasions. À leurs yeux, le second a besoin du premier pour s'exprimer. Les Narisiens ne pratiquent pas le concept « d'histoire sans lendemains » ou de « sexualité sans amour ». Cependant, il est également intéressant à noter une exception quant aux amis les plus proches. En résumant grossièrement, si les Narisiens ne passent jamais de nuit en compagnie d'un inconnu rencontré durant une soirée, ils ne rechignent généralement pas à partager leur lit avec leurs amis les plus proches.

Conséquences directe de cette vision des choses : les activités commerciales à nature sexuelle comme la prostitution ou encore la pornographie n'existe tout bonnement pas chez les Narisiens. De plus, il n'y a eut que très peu de viol ou d'agression sexuelle dans toute l'histoire narisienne. Leur philosophie multi-millénaire dans le domaine agissant comme un garde-fou tandis que les rares criminels sexuels subissent de très lourde sanctions judiciaire, équivalente à celle du meurtre.

L'homosexualité n'a jamais été une pratique jugée immorale ou condamnable. Ainsi, il existe des couples de même sexe depuis toujours. Autre pratique courante : le polyamour. Les Narisiens connaissent et appliquent le concept d'amour multiples depuis la nuit des temps. Ainsi, même si les couples « classique » à deux sont les plus fortement représentés, les couples à trois les suivent de près. Plus le chiffre est élevé, plus sa proportion est faible. Il est ainsi rare de trouver un couple composé de plus de quatre personnes alors que le record historique toute catégories dépasse la centaine. 

La Recherche De L’Équilibre Edit

Le second pilier de la culture narisienne est une recherche de l'équilibre en toute chose qu'elle soit spirituelle, physique, mentale ou même sociologique ou environnementale et ce dans un concept très proche de celui du karma que l'on retrouve dans le Bouddhisme dont les préceptes découlent de certains enseignements effectués par des Anciens. Cette approche se retrouve jusque dans la politique où les Narisiens adoptent un certain centrisme qui se répercute sur un équilibre stable entre les pouvoirs politiques, militaires et économiques. 

Confrontés à une situation inédite, les Narisiens privilégient l'observation passive à l'action immédiate et irréfléchie sans toutefois s’empêtrer dans des débats sans fin aux résultats flou ou hypothétique. Leur tendances hédoniste provoque également un sens communautariste plus poussée en partant du principe que le bien être de la communauté influe et accroît le bien être personnel.

Unis Dans La Diversité Edit

Autour de ces piliers que sont l'hédonisme et la recherche de l'équilibre, la culture narisienne se déploie dans une diversité et une complexité qui n'a rien à envier à celle de la Terre. Bien qu'il n'existe qu'une seule civilisation narisienne depuis des siècles, le fait qu'elle est disséminé dans l'espace fait par exemple naître des courants de pensées philosophique ou artistiques propre à chaque colonies qui s'équilibrent entre elles tout en ayant pour but le bien être de tous.

Voici à titres d'exemples plusieurs données sur la culture narisienne « généraliste » qui ne tient pas compte des particularités propres à chaque mondes.

Chez les Narisiens, la cérémonie de mariage s'appelle l'Union. Le procédé est le même peu importe le lieu et le nombre de personnes se mariant. Comme les Narisiens ne pratiquent pas de religion, leur mariage ne revêt pas une importance religieuse. Il s'agit d'une vaste fête réunissant les familles des deux ou plus futurs mariés. Traditionnellement, il s'agit des parents qui officialisent leur union. Le père pour les hommes et la mère pour les femmes. En guise d'alliance, les mariés portent un pendentifs se scindant en autant de partie qu'il y a de personnes dans le couple. Quand un Narisien se marie avec un couple déjà constitué, la cérémonie reste identique, il n'y a qu'un nouveau pendentifs, créer avec le métal fondue de celui du couple déjà existant qui est partagés. Le reste de la soirée n'est que réjouissance et festivités ne cessant que le lendemain et se répétant durant plusieurs jours. Contrairement à la Terre, il n'y pas de mariage forcé, arrangé ou de convenance chez les Narisiens. La dimension amoureuse qu'il incarne est toujours très vivace au point qu'il est impossible pour un Narisien d'imaginer un concept de « mariage sans amour » uniquement pour bénéficier de possibles avantages sociales, politiques et/ou financiers 

Il est important de noter que les noms de famille sont conservés pour les deux sexes. Le nom de leur moitié et plus se rajoutant au fur et à mesure des Unions, l'ordre alphabétique étant appliqués quand plus de deux personnes s'unissent au cours de la première cérémonie. Pour les enfants, le premier nom de famille se fait en fonction du sexe. Si c'est une fille, elle portera le nom de la mère en premier. Si c'est un garçon, il portera le nom du père. Les autres noms se rajoutent ensuite en commençant par le nom du second géniteur, puis ceux des autres membres du couple qui sont également considérés comme père ou mère bien qu'ils ne soient pas les véritables géniteurs. 

Il existe une multitude de clans familiaux plus ou moins vieux réunissant toutes les personnes dont le nom est associés. Ces clans ne sont pas fermés. En effet du fait des tendances polyamoureuse des Narisiens et de la transmission des noms de familles à la naissance, il n'est pas rare qu'une personne soit « affiliées » à plusieurs clans. Retracer la généalogie d'un Narisien est une tâche des plus ardues surtout si les noms de famille principaux, ceux des parents biologiques, sont anciens. Certains noms remontent ainsi très loin dans le temps prenant racine dans l'équivalent narisien du Moyen Âge ou même de l'Antiquité. La transmission de biens familiaux comme des terres par exemple pourrait de prime abord être un véritable casse tête regroupant au minimum plusieurs centaines d'individus, mais les lois ont tranchées dans le sens où la transmission de biens se limite uniquement aux trois premiers degré de parenté sauf volonté explicite de la personne concernée. Pour les Narisiens, les clans familiaux sont des symboles forts d'inspiration et d'honneur autant envers le siens que ceux des autres et le fait de renier sa famille ou de manquer de respect autant à la sienne qu'à celle d'un autre est une insulte très lourde de conséquence. 

Peuple hédoniste, les Narisiens ne manquent jamais une occasion de faire la fête. Parmi celle-ci on retrouve le Rituel de Sinaris qui marque le début de la nouvelle année sur Narisa. La coutume veut que les participants fabriquent des couronnes et des colliers de fleurs qu'ils offrent ensuite à leurs proches. Autre fête importante, celle d'Irnyah, un festival durant 15 jours consécutifs célébrant la création des Narisiens par les Renacentus où les participants s'affrontent lors de débats philosophiques, de concours de poésie et de nombreuses formes d'art traditionnelles. Les gagnants de ces concours voient leurs noms inscrit via bioluminescence sur les parois de la chambre magmatique du Lasva, un volcan éteint.La fête de Auteba commémore la création du Concillium Narisienne et est ce qui pourrait se rapprocher le plus d'une fête nationale dans le sens terrien du terme.

Les Narisiens apportent beaucoup de soins à leur apparence et il existe ainsi une mode vestimentaire et esthétique très développée. Les modifications corporelles classique telles que les tatouages ou encore les colorations capillaires sont courantes, elles cohabitent avec des techniques plus moderne comme par exemple modifications génétiques dans un but purement esthétique permettant entre autre de changer la couleur de la peau ou la forme et la couleurs des yeux pour les plus courantes variantes de cette pratique.

Comme sur Terre, l'expression artistique est très développée chez les Narisiens que ce soit l'architecture, la musique, la littérature, le cinéma ou les arts plastiques et bien d'autres, la palette de style et d’œuvres est presque sans limite, inspirée par les différents mondes et la libre circulation des idées. On peut noter cependant que contrairement à la Terre, l'aspect économique des arts est presque inexistant. S'il est possible à un peintre, un acteur ou un musicien de vivre très confortablement de part son œuvre, leurs cachets sont bien en deçà de leurs homologues terriens. 

Parcourant l'espace depuis des siècles, les Narisiens se sont installés sur de nombreux mondes. Toutefois, ils prennent bien soin de ne pas défigurer ces planètes au passage pour les adapter à leurs besoins. Ils prennent le temps de développer leurs installations déjà existantes et d'étudier avec minutie leurs environnement afin de comprendre ces planètes et de voir chaque bénéfices qu'ils pourraient découvrir. Écologistes convaincues depuis toujours, les Narisiens ont toujours chercher la coexistence avec la nature et la préservation de l'environnement.

Comme sur Terre, les Narisiens adorent le sport dont la palette est plus fournit que sur Terre grâce notamment aux avancées technologiques comme par exemple des sport d'équipes en gravité zéro. Toutefois, la grande différence avec les Terriens à ce niveau, dimension économique à part similaire à celui des arts, tiens à ce que les Narisiens interdisent toute forme de pratique sportive « violente » impliquant des animaux. Ainsi par exemple la chasse et la pêche sportive pour se divertir sont interdites de même que les combats d'animaux aussi bien entre eux qu'avec des individus comme avec l'exemple terrien de la corrida par exemple. 

La cuisine narisienne est également plus riche que sur Terre, surtout en raison d'avoir accès à la faune et la flore de plusieurs mondes. Avec une telle variété d'alimentations, les Narisiens, même les plus « difficiles » quant à leurs goûts culinaires ont accès à une alimentation très diversifiée. Il y a cependant une chose qui tranche un peu avec les Terriens vis à vis de la nourriture : Les Narisiens savent depuis longtemps qu'il ne faut pas voir avec dégoût la provenance de telles ou telles aliments. Parfois, ce sont ceux provenant d'animaux peu ragoutant qui sont les plus savoureux et souvent les plus riches en nutriments.

Les Narisiens excellent dans la recherche scientifique et technologique. Ils étudient chaque facette de chaque nouvelle découverte, ce qui peut amener à une utilisation d'outil ou de technique dans un domaine où un Terrien ne l'aurait pas forcément envisager. Ils cherchent constamment le progrès et le perfectionnement. Ils ont également un lien quasi symbiotique avec les Intelligences Artificielles douée de raisons et de consciences, les considérant comme leurs paires et non pas comme une banale création dont le but est de les servir. 


Économie
Edit

Comme sur Terre, les Narisiens pratiquent une économie de masse, construite autour d'une production à grande échelle très largement automatisée. Les Narisiens pratiquent un modèle économique que l'on pourrait grossièrement décrire comme un mélange entre le capitalisme et le socialisme : Du fait de l'accès quasi illimité des ressources naturelles de plusieurs dizaines de colonies, de centaines d'avant-postes miniers et de l'exploitation systématique des astéroïdes, les coûts de production n'ont cesser de baisser si tant est qu'aujourd'hui, l'ensemble des biens et services jugées indispensables comme par exemple la nourriture, la communication, le transport, l'éducation, la médecine, l'habillement ou le logement sont assurées gratuitement pour tous.

Les biens et services jugées non indispensables sont vendus selon un modèle capitaliste contrôlé par l’État. Les Narisiens touchent un salaire, mais celui-ci est universel peu importe la fonction ou le métier. Du fait de la grande quantité des ressources, ces biens et services, même payant, sont accessibles à tous.

Contrairement aux Terriens, les Narisiens ont toujours eut une mentalité différente envers la quête de richesse. Un système équitable de partage des richesse à très rapidement émergés, chacun pouvant avoir accès aux mêmes quantité de biens et de services. En d'autre terme, la pauvreté n'a jamais vraiment existé. Bien qu'il y avait des gens riches, les plus « pauvres » avaient néanmoins toujours de quoi mener une vie relativement confortable. Avec les débuts de la colonisation spatiale et l'accès à toute une galaxie en termes de ressources, cet écart de richesse commença à se réduire davantage jusqu'à finalement disparaître aux alentours des années 1500.

La philosophie économique narisienne actuelle n'a pas comme objectif l'acquisition de richesse, mais le développement personnel pour le bénéfice de tous. Même si les entreprises existent toujours, leur but premier n'est pas de faire du profit ou d'acquérir un monopole, mais d'offrir un bien ou un service pouvant être utile à la communauté. Cependant, cela n'as pas provoquée la disparitions de toutes les nuisances comportementales liées à la richesse. Même si par exemple, le désir d'en « vouloir toujours plus » ou encore l'égoïsme matériel sont rare, ils existent toujours, ce qui pousse certaines personnes à escroquer autrui ou devenir par exemple pirate pour s'enrichir aux dépends des autres. 

D'un point de vue commercial, il est intéressant de noter que chaque colonie narisienne est théoriquement capable d'être pleinement autosuffisante en ressources ou énergie en cas d'interruption soudaine des liaisons commerciales comme par exemple lors d'une catastrophe naturelle ou d'une guerre. Cette particularité rend également les stratégies de l'embargo commercial ou de blocus militaire complètement inutile, chaque monde pouvant sans difficultés pourvoir à ses propres besoins sans interventions extérieures.

L'industrie narisienne est en très grande majorité automatisée. Les champs, usines et mines sont entièrement autonome et sous la supervision d'ingénieurs ou d'Intelligence Artificielles. Cependant une exploitation artisanale existe toujours, produisant sans ou avec peu de technologies. En accords avec leurs idéaux écologiques, les industries narisiennes sont non polluantes, ont un impact environnemental négligeable et leur composants et productions sont entièrement recyclable. Il convient de noter que ces principes ne s'appliquent que sur des mondes abritant une biosphère aussi minime soit elle. Sur des mondes inhabitables ou sur les astéroïdes, les Narisiens exploitent les ressources sans vergogne et les mines à ciel ouvert fleurissent. 


Religion
Edit

Les Narisiens ne possèdent pas une religion au sens spirituel du terme. Sachant qu'ils ont été créés par les Renacentus afin de prendre leur place et qu'ils les rejoignent à leur mort, il connaissent leur origine, leur but et ce qui se passe après la mort. Ils n'ont donc pas eu besoin de trouver un début de réponse à ces questions dans la spiritualité en faisant intervenir des esprits ou des dieux. Les Renacentus, la faction des Anciens ayant créer les Narisiens, ne sont pas vénérés comme des dieux créateurs. Les Narisiens ne leur vouent pas de culte. Cependant, ils en témoignent un profond respect en les plaçant dans le rôle de pères et mères bienveillant sur leurs enfants et ce, malgré la révélation sur leur acte génocidaire sur la galaxie.

Les Narisiens voient l'âme comme faisant partie d'un tout avec le corps. Si l'âme est traumatisée ou encore si le corps est malade, l'individu est considérée comme n'étant plus « entier », perdant une partie de lui-même et s'égarant peu à peu. Sa prise en charge médicale ou psychologique est alors une priorité afin de que la personne soit de nouveau « complète ».

L'Izinaïsme, leur courant de pensée pouvant se rapprocher le plus d'une religion est davantage un courant philosophique à l'image du Bouddhisme, du Confucianisme ou du Taoïsme par exemple. C'est lui qui fut à la base des deux grands « piliers » de la société narisienne que sont l'hédonisme et la recherche de l'équilibre et de l'harmonie en toute chose. Il en existe divers variantes qui coexistent pacifiquement.

Bien qu'étant incapable d'effectuer l'Ascension par leur propre moyen, il semblerait que les Renascentus accordent ce don aux Narisiens. Lors des cérémonies funéraires qui consiste en un rassemblement solennel des proches du défunt pour assister à sa crémation, il y a toujours un passage où « une aura de lumière blanche émerge du corps, s'élève au dessus de la scène avant de disparaître en même temps que la dépouille du défunt dont il ne reste que la tenue carbonisée ». Cependant, on note que si ce don est octroyé à la majorité des Narisiens, ceux ayant commis des actes criminels graves comme le meurtre par exemple et ce de manière intentionnelle en sont privés, ce qui explique sans doute pourquoi les Narisiens ont toujours eut une faible criminalité. 

Gouvernement Edit

 Le gouvernement narisien actuel est le Concillium Narisien qui comme son nom l'indique, est une succession de Conseils démocratiquement élu. 

C'est un gouvernement démocratique dit à trois « pouvoirs » : le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Ces trois pouvoirs s'équilibrent de façon à ce que aucun d'entre eux ne prennent l'avantage sur les autres. 

Le pouvoir Législatif se compose du Conseil du Peuple qui a pour fonction de proposer, de débattre et de voter les lois. Il est composé de 100 membres par planètes qui sont élu au suffrage universel direct pour une durée de 10 ans. 

Le pouvoir Exécutif est composé d'un Haut Conseil présidé par un Maître du Haut Conseil. Ce dernier est élu au suffrage universel direct et est le chef du gouvernement. Sa principale fonction est de faire appliquer les lois votées par le Conseil du Peuple. Il est également le chef des armées. Pour finir, il nomme également les 12 Hauts Conseillers qui l'assisteront dans sa tâche. Chacun pour un domaine précis tels que la défense, l’éducation, l'agriculture, etc. La fonction du Haut Conseil est simplement de gérer le Concillium. Tous les membres de ce Conseil ont un mandat de 10 ans. Pour finir, le pouvoir Judiciaire est composé d'un Conseil Suprême. Son principal rôle est de veiller au respect des lois en plus d'autres domaines relatifs à l'éthique par exemple. Il est composé de un Conseillers par planète et est élus au suffrage universel direct pour une durée de 10 ans également.

On peut comparer le fonctionnement du Concillium à un gouvernement de type République Fédérale : Le Concillium est l'organisme souverain absolu tandis que les planètes disposent d'une certaine autonomie .Le fonctionnement du Concillium est beaucoup plus efficace que celui d'autre gouvernements du même genre, notamment en raison du rapport qu'on les Narisiens vis à vis de la richesse et de leur mode de vie, limitant ainsi les corruptions ou les politiciens « plus soucieux de leurs carrières et/ou de leurs comptes en banque que du bien commun ». De plus avec les progrès technologiques, les  temps de réaction sont plus plus rapide lors des « crises » entre le moment où elles surviennent et la prise d'une décision y est beaucoup plus rapide et plus « locales », c'est a dire sans que la décision ait l'air de venir d'un lieu absolument pas concernés et/ou prise sans considérations par rapport à l'environnement ou au mode de vie de l'endroit ayant un problème. 

Il n'existe pas de partis politiques à proprement parler, ni même vraiment de courant politique, conséquence d'une société cherchant à vivre en harmonie dès ses premiers jours. Certes il y a des groupes qui sont « plus pour telles choses » et d'autres qui sont « moins pour telles choses », mais il n'y a pas d'extrême et la politique narisienne est donc pratiquement homogène.

La participation des citoyens à la vie politique est très importante. Outre les élections, les référendums sont fréquent et la parole des citoyens est entendue à toute heure sur des forums dédiés où chacun peut débattre des questions politiques et proposer ses avis et idées. De nombreuses lois furent modifiées ou même créées suite à des demandes sur ces sites. 

Les Narisiens jouissent d'une grande liberté individuelle tant est si bien que selon l'adage « Tout est permit du moment que cela ne nuit pas aux autres ou à soi-même ». Ainsi par exemple, il n'existe aucune loi interdisant la consommation de drogues récréative à la condition que ces dernières n'ait aucun contrecoup sur la santé des consommateurs et que ces derniers ne nuisent pas à la société ou leur entourage après utilisation.

Quant à la justice, les Narisiens sont des partisans de la réhabilitation pour les délits les moins graves. Pour les crime les plus graves en revanches, ils n'hésitent pas à condamner aux travaux forcées à perpétuité. 

Les Narisiens n'ont jamais connue de très forte criminalité, même si elle existe. Les meurtres, vols, agressions et différents trafics, aussi bien de que ce soit des substances illicites ou de divers contrebande ont toujours existé. Cependant, avec le développement d'une technologie de plus en plus poussée, ces crimes sont en recul constant depuis des siècles. De plus le don de l'Ascension par les Renascentus offrent un garde-fou efficace, ces derniers ne l'octroyant pas aux criminels s'ils ont agit de manière intentionnelle et si la nature de leur crime est grave telle que le meurtre, la torture, ou le viol. 

Doctrine militaire Edit

 De part leur culture à tendance pacifique, les Narisiens ne sont pas vraiment un peuple guerrier, bien qu'ils aient par le passé connues quelques conflits. Toutefois, ils possèdent une grande armée dans une optique de défense de leur territoire. Les tactiques militaires des Narisiens sont curieusement très efficaces, ce qui est assez étonnant quand on sait que ce n'est pas un peuple ayant une grande histoire militaire. En effet les Narisiens n'ont pas une grande tradition guerrière derrière eux. Ils ont toujours tentés d'ouvrir un dialogue et d'user de solutions diplomatique. Ils emploient les armes si et seulement si, c'est la dernière solutions envisageable. Toutefois, une fois l'emploi de la force militaire autorisée, ils ne s'arrêtent que quand l'ennemi est stoppé, car ils savent que s'ils en sont à cette extrême, c'est que toutes les autres solutions se sont avérées inefficaces. Les Narisiens eux-mêmes expliquent que leur doctrine militaire et leur manière de voir la stratégie tactique découlent des enseignements des Renacentus comme une très grande partie de leur culture. 

Les soldats narisiens appartiennent à une armée de métier passent plusieurs années ou décennies à s'entraîner. À la fin de leur formation, chaque soldat narisien devient un redoutable guerrier avec une grande perspicacité tactique, les instincts d'un prédateur, la grâce et l'agilité d'un danseur. Le tout avec une grande maîtrise martiale ou aux armes et un accès à une technologie de pointe. Ils possèdent également une discipline redoutable et font preuve d'un sang froid glaçant sous le feu ennemi. Même mit en déroute, les Narisiens se replient en bon ordre, tendant des embuscades pour ralentir l'avancée ennemi. De plus, tous les soldats narisiens reçoivent une thérapie génique améliorant leurs endurance, leurs réflexe, leurs intelligence, leurs capacités sensorielles, leurs forces et leurs résistance. Ils ont également recours dans une moindre mesure à la cybernétique.

Les plus dangereux d'entre eux sont les Commandos Narisiens. Parmi ces commandos, l'élite est une division baptisée la "Garde des Ombres". Les conditions d'intégrations via un test de sélection sont si rigoureuse que le simple fait d'être invité à ce dernier, même si l'on est pas retenu, est déjà en soit une marque de prestige. Ceux retenus ont accès aux meilleurs entraînements, tactiques et équipements de l'armée. Beaucoup de rumeurs entourent cette division parmi lesquels l'emploi conséquent de cybernétique et d'amélioration génétique pour en faire des supersoldats, mais ce n'est qu'une rumeur véhiculée par les médias comme le cinéma, la littérature ou le jeu vidéo.

Une autre branche de l'armée est spécialement dédiée à l'exploration. Le Corps Exploratoire Narisien est responsable de l'exploration des systèmes stellaires et de leurs mondes. Leur mission est d'explorer et de cartographier ces systèmes et leurs planètes. D'identifier tout éléments digne d'intérêts scientifique ou économique. De pacifier de possible menaces. De mener les premières études scientifiques préliminaires sur place. Et enfin, d'initier les protocoles de premier contact avec d'autres civilisations. Il s'agit donc d'un corps multidisciplinaire formés tout aussi bien au combat qu'en science et en diplomatie. Même si leur niveau de compétences martiale est en-deçà d'un Garde des Ombres, ils restent des combattants très expérimentés doublés de scientifique éminent ou de diplomates aguerries. Le Corps Exploratoire est composée de plusieurs équipes, chacune dirigeant un vaisseau d'exploration et chacune dirigé un Éclaireur. Aynira Leyva, l'actuelle ambassadrice des Narisiens sur Terre est une ancienne Éclaireuse.

Leurs agences de renseignements est également très performante, profitant de leurs avancée en manière de technologie de surveillance, d'espionnage et de l'emploi d'Intelligences Artificielles. Dans l'optique narisienne, une guerre doit être gagnée avant même de commencer. Bien avant que le conflit n'éclate, les Narisiens font tout pour connaître les effectifs et les emplacements ennemis tout en connaissant sa stratégie d'attaque. Dans chaque attaques, les Narisiens passent à l'assaut en premier et sans prévenir et le font avec suffisamment de force pour qu'il n'ait pas à le refaire

La Flotte Narisienne n'a pas un effectif considérable au regard d'autres peuples plus guerriers, mais elle est plus que suffisante pour défendre son territoire et compense le nombre par une technologie de pointe. Elle est divisée en plusieurs flotte dirigées par un vaisseau amiral. Chaque flottes se compose de différent appareils s'occupant de l'attaque, du transport, de la défense ou de la surveillance.

Flott10

La tradition est importante. Chaque formation dispose d'historiens qui relatent ses honneurs de bataille en détail. Les plus vieilles divisons ont des archives remontant à l'Age du Fer. Si une formation est détruite dans la bataille, il est reconstituée plutôt que remplacée, contrairement à ce qui se fait sur Terre.. 

Les systèmes de défenses planétaire sont également très poussé et divers que ce soit de manière passive comme des émetteur de champs de force ou des systèmes de brouillages, ou active avec des armes antiaérienne et anti-orbitale. Ils disposent également de nombreuses troupes en garnison et de flottes de défenses. L'inconnu de l'équation défensive sont les Renascentus. Faction des Anciens ayant créer et guider les Narisiens, ils ont également effectuer l'Ascension et semblent avoir une politique de non-ingérence bien plus légère que celles des Anciens de la Voie Lactée ou de Pégase. Il n'est pas fantaisiste de penser qu'ils ne resteront pas sans rien faire si une menace s'approche de leurs « protégés »

Malgré tout, au vue des connaissances actuelles, les Narisiens savent bien que malgré leur armée, ils ne sont ni les plus puissants ni les plus nombreux. De plus, les ennemis potentiels étant dans une autre galaxie, ils tentent de se faire discret pour ne pas attirer l'attention sur eux, sachant également que cette distance est un frein pour porter assistance à des alliés.

Territoire Edit

Les Narisiens vivent dans la galaxie d'Armeria Videums, plus connue chez les Terriens sous le nom de Galaxie Naine du Phénix ou PGC 6830. C'est une galaxie naine irrégulière similaire à la galaxie de Pégase se situant à 1.29 millions d'années-lumière de la Voie Lactée. Officiellement, les Terriens ne savent pas grand chose de cette galaxie qui est en grande partie masquée par le Grand Nuage de Magellan.

Les informations fournies par les Narisiens indiquent que cette galaxie est en réalité plus grande que les estimations faites par les chercheurs sur Terre. Elle est également ce qu'on pourrait appeler une « arche de vie ». En effet le taux d'étoiles abritant des planètes et le taux de ces planètes abritant la vie est plus élevé que celui de la Voie Lactée, ce qui rend ces planètes presque aussi nombreuses que dans cette dernière, mais sur une plus faible surface.

Les planètes habitables sont donc plus courantes et plusieurs d'entre-elles développèrent la vie intelligente au fil de l'histoire. La plus ancienne découverte à ce jour arpentait les étoiles de la galaxie du Phénix il y a environ 2.25 milliards d'années. Le nombre de civilisations varia au fil du temps, plongeant la galaxie dans des ères de paix et d'activité, parfois violente, plus ou moins longue. Il y a 8000 ans cependant, les Renascentus entreprirent d'exterminer presque l'ensemble des civilisations existantes. Une manœuvre préventive pour protéger leur création, les Narisiens. Toutefois, ils n'exterminèrent pas l'ensemble des espèces intelligentes. Les Narisiens ont en effet récemment découvert plusieurs civilisations intelligentes. Primitive certes, mais bien vivante.

Depuis près de 700 ans, les Narisiens s'étendent dans l'espace, explorant les étoiles, installant des centaines d'avants-postes et colonisant de nombreux mondes. Toutefois, moins de 3 % de la galaxie à été explorée et encore moins cartographiée avec précision.

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.